Comment bien choisir sa tenue running ?

Course à pied rime avec liberté ! Liberté de courir où on veut, quand on veut, et sans investissement majeur. Cependant, il y a un sujet à ne pas négliger, c’est celui de l’equipement pour courir. La fameuse tenue running ! Pour vous faire plaisir, éviter les blessures et autres pépins, investissez a minima dans une bonne paire de chaussure running, des vêtements confortables et pourquoi pas une montre GPS connectée. Prévoyez un budget vestimentaire (hors montre) de 250 euros pour vous parer de la tête au pied. Voici donc quelques conseils pour viser juste.

Chaussure running, pas de demi mesure !

Comment bien choisir sa tenue running ?
La chaussure de running, pas de demi mesure – Tenue running

S’il y a un sujet à préempter de manière sérieuse en matière de tenue running, c’est le choix de la chaussure de sport

Tout d’abord, ayez en tête que le confort est la pierre angulaire de votre achat. On doit être à l’aise dans ses runnings, pas de négociation possible de type « ça me serre un peu mais ça va passer ! ». Non, non et non ! Ensuite, on s’interroge sur sa pratique : fréquence des sorties, durée, type de séances (chemin, piste, route, cross…) ? Généralement, on observe 2 profils de terrain :

  • Parcours route : optez pour des runnings plutôt souples qui « déroulent », avec un drop élevé (drop : différence de hauteur entre le talon et l’avant-pied sur une chaussure) et un bon amorti.
  • Parcours chemin : optez pour la chaussure trail. Dotées de semelles rigides et de crampons, elles permettent plus de stabilité et d’accroche sur les terrains techniques avec obstacles et cailloux.

Quoiqu’il en soit, pour votre tenue running et notamment vos chaussures, je recommande systématiquement de solliciter des conseils avisés en boutiques spécialisées : Spode, Terre de running, Espace Montagne, etc…). Outre le traditionnel audit de vos habitudes et attentes, les vendeurs prendront la mesure de vos pieds, tiendront compte de votre poids, et détermineront avec vous votre type de foulée

  • Pronateur : pied penché vers l’intérieur
  • Supinateur : vers l’extérieur
  • Universel : pied à plat – majorité des runners

L’ensemble de ces éléments leur permettra de vous proposer le modèle qui vous correspondra le mieux. Notez que I-run propose un peu le même cheminement de réflexion sur son site web.

Par ailleurs, à l’effort, votre pied aura tendance à gonfler. Choisissez donc une pointure au-dessus de la vôtre. Les marques proposent généralement des tiers, voire des quarts de tailles (ex. : 40 1/3, 40 1/5, etc.).

Coté financier, comptez entre 110 et 180 ?euros de budget. Quelques marques phare et leurs caractéristiques : 

  • Mizuno : système d’amorti relativement sec
  • Asics, Brooks, Hoka : excellente absorption des chocs grâce au système gel
  • Adidas : très bon amorti
  • Salomon : le graal sur le marché

Enfin, comme je l’indique dans mon article consacré aux conseils pour se (re)mettre à la course à pied, changez régulièrement vos baskets. D’une durée de vie en moyenne de 1500 à 2000 kilomètres, elles ont un amorti qui s’use régulièrement et qui pourrait à terme fragiliser vos genoux. Alors, on ne rigole pas avec ça !

Vetement running, du confort avant tout

Comment bien choisir sa tenue running ?
Vêtement running, du confort avant tout – Tenu running

Contributeur essentiel à la motivation du coureur (débutant ou non), le vêtement de course à pied représente un investissement somme toute assez peu onéreux mais doit faire l’objet d’une attention particulière. En dehors des considérations esthétiques, on veut du chaud, du sec et du confort pour être sur une expérience fun et agréable ! Concentrez-vous sur des vêtements respirants et confortables, qui évacuent la transpiration et qui protègent du vent. Pensez au coupe-vent qui maintiendra votre corps à la bonne température par exemple.

Côté lingerie, on investit dans une petite brassière sans couture qui soutiendra vos attributs féminins. Quant aux hommes, protégez vos tétons, on les voit trop souvent saigner, ce qui me tord le ventre ! Enfin, n’oubliez pas les chaussettes running rembourrées et élastiquées qui évitent les ampoules et évacuent la transpiration.

D’une manière générale, haut et bas sont aussi importants l’un que l’autre. L’idée est de garder de la chaleur pour préserver les muscles et éviter les blessures. Privilégiez le moulant, cela évite les frottements.

Par temps de grand froid, de grâce, protégez vos extrémités : gants polaires et bonnet vous seront indispensables.

Enfin, quelques accessoires sauront vous faire du gringue au fur et à mesure que vous progresserez, tels que le bandeau (communément appelé Buff) qui permet de protéger tête, oreilles et cou, les manchons ou encore les poignets éponge.

Niveau budget, c’est vous qui voyez car si vous voulez rester sur des petits prix, les produits Décathlon répondront parfaitement à vos attentes. Pour le beau, le fun, la frime (ben quoi, on aime tous ça après tout !), les marques techniques – Mizuno, Nike, Gore, Anita ou encore Kari Tara – développent une offre qui saura séduire les plus coquets d’entre vous. C’est plus cher, mais c’est plus classe !

Application pour courir ou montre GPS ?

Courir, c’est bien, mais jusqu’où ? La syncope ? Non, certainement pas ! Une séance peut être très intense, on respecte donc nos possibilités cardiaques. Pour cela, il existe :

  • La version simple et peu coûteuse : l’application pour courir
Comment bien choisir sa tenue running ?
Appli Runtastic – Tenue running

Une appli sur votre smartphone, lui même rangé dans un brassard, vous offrira suivi des performances (allure, vitesse, distance), GPS, lecture de votre plan d’entraînement et musique ! Parfait pour les budgets serrés, ce dispositif ne nécessite pas d’accessoires. Les applis les plus connues sont Runkeeper, Runtastic, Strava et Nike plus, disponibles sur Google Play Store et Apple App Store. En revanche, le smartphone peut s’avérer lourd pour les séances de vitesse ou les compétitions.

  • La version beaucoup plus onéreuse : la montre GPS
Comment bien choisir sa tenue running ?
Montre GPS Garmin Forerunner 235 – Tenue running

Plus légère, moins encombrante qu’un smartphone, la montre GPS permet de suivre ses performances et sa fréquence cardiaque en temps réel (capital quand on débute), le tout, sans se briser le cou ! De plus, elle résiste à la transpiration et à l’eau, pratique par temps de pluie. Attention toutefois, l’investissement est beaucoup plus important. Comptez entre 150 et 700 euros. Les marques en vogue sont Garmin, Polar, TomTom.

Personnellement, j’utilise une montre GPS Garmin Forerunner 235 et j’en suis ravie. Elle fait clairement partie des modèles phare qui stimulent les débutants et propulsent les aguerris vers les sommets.

Vous voilà briefés sur la tenue running ! Pour courir plus longtemps tout en se faisant plaisir, le tout sans se blesser, faites le choix de la qualité et du confort.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter et à partager.

Pour aller plus loin

Retour sur

Vestiaire Lyon Dehors : conciergerie sportive à découvrir absolument

De S’EQUIPER à DEBUTER

8 conseils indispensables pour commencer la course à pied

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. sleroi dit :

    Quid de l’Inflammation du talon d’Achille. Cela peut il venir des chaussures ? J’ai pourtant investi dans une paire ayant un très bon amorti. Dépitée… sans évolution positive malgré 3 semaines d’arrêt complet. Des conseils ?

    1. SevRunn dit :

      L’inflammation du talon d’Achille est un phénomène très courant chez le sportif, notamment le runner. Bienvenue dans la famille ! Comme ce que j’ai pu observer autour de moi, il doit s’agir, soit d’un excès d’utilisation du tendon, soit d’une mauvaise posture, soit d’une basket non appropriée, ou encore d’une inflammation non identifiée jusqu’à lors, qui ressurgi au moment de la reprise du sport. Difficile donc de te dire si les chaussures sont en cause. T’es tu fait conseiller à l’achat ? Si cela fait 3 semaines, je ne saurais trop te conseiller d’aller passer une radio et dans un second temps de penser à la physio. Quoiqu’il en soit, il faudra être patiente car la guérison prend du temps. Je te souhaite plein de courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.